Comment utiliser la sphaigne pour les plantes d’intérieur ?

Qu'est-ce que la sphaigne ?

La sphaigne est un produit naturel, une sorte de mousse très populaire auprès des jardiniers et des amateurs de plantes d’intérieur. Elle est souvent utilisée pour aider les plantes à prospérer et pour améliorer leur environnement. Si vous êtes un amateur de plantes d’intérieur, vous voudrez peut-être en savoir plus sur les différentes façons de l’utiliser.

Sphaigne vivante ou sphaigne séchée ?

Il faut savoir que la sphaigne est commercialisée sous deux formes : vivante ou séchée. Mais quelle est la différence ? 

La sphaigne vivante est un produit plus avantageux parce qu’elle peut être cultivée dans le but d’être multipliée. Elle apporte des nutriments aux plantes tout en gardant l’humidité. 

La sphaigne sèche, quant à elle, ne bénéficie que des propriétés absorbantes. Toutefois, elle est plus répandue sur le marché, et de ce fait plus accessible. 

Votre choix se portera alors sur l’une ou l’autre, en fonction de vos besoins et de la manière dont vous l’utiliserez. Vous pourrez trouver de la sphaigne vivante en vrac dans notre boutique. Il est important de choisir une sphaigne vivante de qualité pour garantir que vos plantes reçoivent les nutriments et l’humidité dont elles ont besoin pour prospérer.

Sphaigne vivante dans packaging the plant isn't dead

Comment utiliser la sphaigne comme substrat ?

La sphaigne retient l’humidité et les nutriments, ce qui est essentiel pour la croissance de vos plantes. 

Elle peut être utilisée comme substrat pour les plantes d’intérieur, et notamment pour les plantes vertes qui nécessitent d’être placées dans un environnement humide. Elle aide également à l’aération du sol, et permet d’éviter la pourriture des racines. 

Pour l’utiliser comme substrat, il vous suffit de remplacer le substrat actuel ou de la mélanger avec celui-ci.

Sphaigne vivante gros plan

Comment utiliser la sphaigne dans le substrat :

La sphaigne vivante ou sèche peut être mélangée avec d’autres matériaux de sol, pour améliorer la qualité du substrat. Mélangez-la à de la terre du jardin, du terreau ou encore du compost ! 

Mélanger la sphaigne avec d’autres matériaux peut aider à améliorer la rétention d’eau, la porosité et la capacité de drainage. Cela permet de garantir une croissance équilibrée de la plante. 

Ajustez la quantité de sphaigne, en fonction de la variété de la plante que vous cultivez et des ses besoins spécifiques. Veillez également à modérer l’arrosage en automne/hiver : il est recommandé de laisser sécher le terreau entre chaque arrosage au risque de noyer votre plante. 

Comment utiliser la sphaigne zoom

Utiliser de la sphaigne comme matériau de drainage :

En plus de fournir de l’humidité et des nutriments, la sphaigne vivante peut également aider à drainer l’excès d’eau. La sphaigne sèche, par contre, apportera seulement de l’humidité. 

En plaçant une couche de sphaigne au fond du pot de votre plante, vous pouvez éviter que l’eau ne s’accumule dans le substrat et endommage ses racines. Cette méthode est particulièrement utile pour les plantes qui n’aiment pas rester dans un sol détrempé. 

Il est important de choisir la bonne quantité de sphaigne pour votre plante en fonction de sa taille et du volume de terreau que vous utilisez. Une couche de 1 à 2 centimètres devrait suffire pour la plupart des plantes d’intérieur qui nécessitent de l’humidité ambiante.

Sphaigne vivante gros plan d'une variété plus clair

Comment utiliser la sphaigne pour bouturer ?

Après avoir coupé votre plante, placez de la sphaigne autour du nœud de votre bouture. Veillez à ne pas comprimer votre bouture : laissez de l’espace entre les filaments de sphaigne afin de favoriser la pousse des racines et de faciliter la circulation de l’eau et de l’air. 

Vous pouvez placer votre bouture entourée de sphaigne dans un contenant ouvert avec des trous au fond, ou dans un contenant fermé vous permettant de réaliser une bouture à l’étouffée. 

Le secret de la réussite d’une bouture en sphaigne est de ne pas utiliser une sphaigne détrempée et de ne pas laisser stagner l’eau : elle doit être humide et non gorgée d’eau. 

Le taux de réussite d’un bouturage en sphaigne s’élève à environs 80%, ce qui est plus élevé qu’une bouture en eau. Nous vous conseillons d’utiliser de la sphaigne vivante en raison de ses propriétés : c’est un produit végétal qui apporte de nombreux nutriments à votre bébé plante. 

Comment sauver ses plantes avec de la sphaigne ?

Il est possible de sauver une plante mourante en la plaçant dans de la sphaigne. En effet, si les racines de votre plante ont pourri ou ont séché et que votre plante n’est pas encore tout à fait morte, vous pouvez tenter de la sauver en la plaçant dans de la sphaigne. Cela aura les mêmes effets qu’une bouture en sphaigne. 

Pour sauver une plante :

  • Retirez la plante du terreau dans lequel elle se trouve.
  • Lavez la plante et retirez toute trace de substrat sur les racines.
  • Remplissez le contenant d’origine ou un contenant adapté de sphaigne.
  • Placez le collet de la plante dans la sphaigne.
  • Humidifiez la sphaigne lorsqu’elle est sèche, et attendez que votre plante reprenne. 

Réalisez un tuteur en sphaigne !

Les tuteurs en sphaigne sont pratiques, légers et résistants. Ils sont utiles pour soutenir les plantes tout au long de leur croissance, et notamment pour les plantes grimpantes qui ont besoin d’un support pour se développer.

La sphaigne est idéale pour les racines aériennes, car elles pourront facilement s’y accrocher et y puiser de l’humidité ! 

Vous pouvez apprendre à créer votre propre tuteur en sphaigne avec nous lors de nos ateliers !

Et vous, comment utilisez-vous la sphaigne ?

Laisser un commentaire

Sommaire

Restez alerte !

Bla-bla-bla, inscrivez-vous à notre newsletter...